HomeBrassage de bièreSOIRÉE DE PREVIEW TAPROOM DE SPEAKEASY – AMIS, FAMILLE ET MOI

SOIRÉE DE PREVIEW TAPROOM DE SPEAKEASY – AMIS, FAMILLE ET MOI

En tant que blogueur de bière assez régulier depuis 2006, vous penseriez que je gouvernerais un peu le perchoir maintenant, assis dans le "siège de l'oiseau de chat légendaire", dîné et wined et personnellement fêté partout dans le paysage de la bière. D'une manière ou d'une autre, cependant, mes lecteurs de 30 ans par jour, mes critiques souvent dédaigneuses et mon abondance de snark à demi-cul n'ont pas vraiment bougé l'aiguille pour moi dans "l'industrie". Donc, quand quelqu'un chez un brasseur est assez aimable pour prolonger un avantage à ma façon, cela est une surprise, et c'est facilement accepté – c'est-à-dire, si j'aime le brasseur. SPEAKEASY ALES & LAGERS et je n'ai pas toujours été aussi serré. En dépit d'être l'un des seuls brasseurs dans les limites de la ville de San Francisco pendant de nombreuses années jusqu'à la récente explosion artisanale / artisanale, je n'ai jamais creusé leurs marchandises comme un vrai croyant jusqu'à récemment, et je n'ai jamais apprécié leurs produits phares – Big Daddy IPA, Prohibition Ale et, en particulier, Double Daddy IPA, que j'ai décrit utilement en 2006 comme ayant "la chaleur et l'amertume du diluant à peinture". Juste un bon "ribbing" à l'ancienne de ma part, mais non, je n'aimais pas beaucoup leurs trucs principaux, malgré le fait que je voulais vraiment être une ville natale et un fanboy local. Il y a quelques années, des recettes de spécialité inventives ont commencé à en découler, et je les ai essayées respectueusement au collège – et je les ai vraiment, vraiment aimées. "BETRAYAL", par exemple – plus sur celui-ci plus tard. "MASSACRE" était excellent. "SCARFACE". Peut-être qu'ils avaient évolué – oserais-je dire en un brasseur qui a fait plusieurs bières que j'aimais? Ils ont une grande fête et tout. Ils m'ont invité, ainsi que quelques autres, à venir y jeter un coup d'œil hier soir dans un "Preview pour la famille et les amis", et oh au fait, buvez autant de bière que nous le voulions pour 0,00 $. Je les remercie de leur générosité, et je vous dirai tout de suite que la bière gratuite ou non, leur nouveau taproom est absolument magnifique. Tout est en bois, et la configuration, digne du nom de la brasserie, est en 1925 tout à fait parlante, jusqu'à et y compris un bouton de panique sur le mur qui dit "Appuyez sur en cas de raid". Bougies vacillantes, chambres privées, salles de bains étiquetées "Gents" et "Dames" – tout cela est de très bon goût et séduisant. Alors …… la bière est-elle à la hauteur? Découvrons-le. SPEAKEASY ALES & LAGERS – "THE WITNESS": Décrit comme un "blé à la belge", je suppose que vous et moi pourrions normalement appeler cela un witbier, mais ce n'est pas le cas. Et tu sais quoi? Il n'a pas vraiment le goût d'un. Malté, avec une finale juteuse et une sécheresse générale. Il est brassé avec de l'écorce d'orange et quelque chose appelé "grains de poivre rose", et pourtant il avait des saveurs et des nuances un peu à gauche du centre d'un witbier. C'est cool. Et oui, j'ai bien aimé. 7/10.SPEAKEASY ALES & LAGERS – "BETRAYAL": Hourra. J'ai vraiment maintenant une raison de venir boire ici tous les soirs. J'adore ce rouge impérial en bouteille, et je l'aime encore plus à la pression à la brasserie. Galaxy houblon, notes de malt au chocolat, et dans l'ensemble un mélange parfait des deux, avec une bonne carbonatation et un saut à mi-chemin entre "lisse" et "mordant". Un étalon rouge impérial absolu. 9/10.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *