HomeBrassage de bièreLA GRANDE SOURIRE BIÈRE ÉPIPHANE DE 2014

LA GRANDE SOURIRE BIÈRE ÉPIPHANE DE 2014

Lorsque j'ai ressuscité Beer Samizdat dans les rangs des blogs morts il y a plusieurs mois, j'ai publié une liste de "nouvelles règles de base" pour la consommation de bière qui comprenait "admettre quand on vous batte". J'ai souligné le fait que même si j'ai eu des bières aigres qui m'ont époustouflé et qui sont parmi les bières les plus agréables que j'ai jamais eues, ce n'est généralement pas le cas. J'en suis venu à la conclusion que les bières vieillies en barriques, fermentées à l'état sauvage, en rondelles ne valent généralement pas l'argent pour ce raconteur de bière prudent. Tout comme j'aime beaucoup de bières d'Almanac Beer Co., par exemple, leur passage à des bières aigres et vieillies en fût me laisse perplexe quant à savoir si je devrais les acheter tous. Il y a 2 chances sur 3 que je ne l'aime pas tellement. Pas pour moi. La grande épiphanie de la bière sure de 2014. La vérité fait mal.Idem pour les bières CROOKED STAVE – je ne pouvais pas les gérer – et (halètement) idem pour CANTILLON. Dissoudre Cantillon sur un blog de bière, c'est comme cracher sur le drapeau américain dans le Missouri des années 50. Ce n'est tout simplement pas fait. Alors disons que je ne dissèque pas Cantillon – je fournis une feuille de vigne de couverture à ceux d'entre nous qui en ont dit assez, et que nous allons seulement dépenser nos shekels pour les bières qui nous émeuvent vraiment au prochain plan astral – pas sur ceux que la bière proverbiale cognoscenti dit que nous devrions. Pour moi, ce sera probablement sur les styles d'abbaye belge, les IPA très houblonnés et les rouges impériaux, les saisons, les rouges de Flandre et l'étrange stout impérial. Probablement d'autres styles expérimentaux comme le goût, la météo et l'argent le permettent.Après avoir bu ce Cantillon "Rose de Gambrinus", il est clair que c'est exactement le genre de bière que j'ai en tête quand je calcule le rapport récompense / dépense. Clairement, clairement pas la peine. C'est un lambic mélangé avec une énorme infusion de framboise. Bouche collante et moelleuse et aigre comme l'enfer. Il est savonneux et a un goût "vieilli", avec une certaine dureté et vraiment pas beaucoup de plaisir. Tout droit – ce n'est pas mon truc, et j'aime les bières bizarres, expérimentales et du vieux monde. Mais pas ce cépage baril / aigre / sauvage. Alors, poursuivez-moi! 5,5 / 10.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *