HomeBrassage de bièreBIÈRE SAMIZDAT: L'EXPÉRIENCE BREWLAB

BIÈRE SAMIZDAT: L'EXPÉRIENCE BREWLAB

L'autre jour, un homme s'est présenté à ma porte avec un pack de 6 bières maison. Je ne connais pas cet homme gentil, et je ne connais pas les bonnes personnes qui font la bière qu'il a conduite tout le temps pour me donner. Tout ce que j'ai fait, c'est de remettre 20 $ à BREWLAB – jusqu'à très récemment «BREWLAB SF» – et j'ai rejoint leur collectif en tant que membre. Brewlab est quelque chose qui ne pouvait exister qu'en temps Web, un endroit où vous pouvez rejoindre un club où les gens font de la bière pour vous en quelques clics et vous asseyez et attendez que la sonnette retentisse et qu'un homme apparaisse avec votre bière. C'est une idée originale de San Franciscains et des brasseurs Sam Gilbert et Emily Ford, et bien qu'ils aient accepté d'être interviewés par l'équipe d'interrogateurs de Beer Samizdat, ils ont également demandé de reporter cette interview pendant un mois pendant qu'ils continuent à développer leur entreprise. Nous allons donc attendre – et parler de leur cause ici de toute façon.

Je mets BREWLAB dans le cadre de la désévolution rapide de la macro bière à la micro bière au nanobeer et maintenant tout le chemin au picobeer. Ou quelque chose comme ça. Ce sont des brasseurs à domicile qui se joignent à un kibboutz virtuel et acceptent de mettre leurs créations expérimentales en packs de 6 et 12 avec celles d'autres brasseurs et de les distribuer dans une région métropolitaine – San Francisco dans ce cas, même si je vais osez deviner que ce n'est que le début. Brewlab est un peu méfiant à ce sujet, mais vous n'avez même pas vraiment à payer pour commencer à boire ces bières – ils demandent des «dons» et c'est tout. J’ai décidé d’aller avec l’abonnement mensuel de 20 $ «don», et pour cela, je vais recevoir 6 bières dans un pack de variétés chaque mois, livrées à mon porche par Sam & Emily elles-mêmes (ou par leurs copains). Difficile de trouver quoi que ce soit à discuter ici – même si un voyou a essayé, et je dois dire, avec tout le respect que je lui dois et ses commentateurs, que je n'ai jamais vu une médisance aussi insulaire et grasse dans ma vie. Vous parlez comme des flics, bien que très ringards.

Comptez sur moi en tant que fan. Jusqu'à présent, je n'ai eu que deux de mes six bières, et les deux étaient très bien, les deux bières de «qualité brasserie». J'aime le fait que j'ai eu des sippers à faible taux d'alcoolémie que je peux essayer avec le dîner et quelques bombes à 8% + que je peux avoir pour le dessert. Quelque part, il y a le prochain grand brasseur de San Francisco, et je ne manquerai pas de lui faire savoir quand je les aurai trouvés – et je vous le ferai savoir également. Ce type d'expérimentation et d'évolution tout le monde est ce qui rend le monde de la bière artisanale 2011 encore plus intéressant que celui de l'année dernière, et j'aime les idées qui vous frappent la tête comme celle-ci. Félicitations à Brewlab pour leur panache d'élaboration et de distribution de bière, et faites-moi savoir quand vous serez prêt à répondre à quelques questions difficiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *